Préemption par le Musée du Louvre d’une sanguine de Louis-Roland Trinquesse Contenu abonnés


JPEG - 45.6 ko
Louis-Roland Trinquesse (1745-1800)
Portrait d’homme
Paris, Musée du Louvre -
Photo : D. R.
Voir l'image dans sa page

3/6/03 - Louvre - A la vente de la collection Chavaillon, constituée dans l’entre-deux guerres Louis Roland Trinquesse - et dispersée en vente publique à Châtellerault dimanche 1er juin, le musée du Louvre a préempté un petit dessin rond de Trinquesse à la sanguine, représentant un sévère et fort portrait d’un révolutionnaire. Le département des Arts Graphiques possédait un seul dessin de l’artiste, une femme élégante jouant de la musique, acquis il y a quinze ans et encore dans le style gracieux du XVIIIe siècle (si le Louvre possède peu de Trinquesse, le musée Carnavalet en conserve une série…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Création de deux associations consacrées à des artistes du XIXe siècle

Article suivant dans Brèves : Vente à Drouot de mobilier appartenant à la Fondation Eugène Napoléon