Pour l’amour de l’art. Artistes et amateurs français à Rome au XVIIIe siècle Contenu abonnés


Caen, Musée des Beaux-Arts, du 4 février au 23 avril 2012.
L’exposition était présentée auparavant à Ottawa, Musée des Beaux-Arts du Canada, du 21 octobre 2011 au 2 janvier 2012.

JPEG - 129.3 ko
1. Hubert Robert (1733-1808)
Jardin d’une villa italienne, 1764
Huile sur toile - 93,5 x 133 cm
Ottawa, Musée des Beaux-Arts du Canada
Photo : MBAC
Voir l'image dans sa page

Au cours du XVIIIe siècle, malgré de nombreuses exceptions, notamment vénitienne, l’étoile artistique de l’Italie commence à pâlir et sa prépondérance artistique à vaciller au profit de la France. Pour cette raison notamment, l’histoire des artistes français à Rome qui viennent chercher l’inspiration à la source est un sujet fondamental pour le développement de l’histoire de l’art. Si de nombreux artistes reviendront en France, d’autres resteront et deviendront presque italiens tel Pierre Subleyras, l’une des plus grandes redécouvertes de la fin du siècle dernier.
C’est ce sujet que le Musée des Beaux-Arts de Caen,…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : L’esprit des Lumières vu par Carmontelle

Article suivant dans Expositions : Beauté animale