Paul Ranson 1861-1909 Contenu abonnés


Auteurs : Marc-Olivier Bitker, Robert Cazalis, Gilles Genty, Janine Méry, Hélène Moulin-Stanislas, Brigitte Ranson-Bitker

jpg-couverture_ranson-jpgA l’occasion de l’exposition Paul Ranson qui se tient du 20 juin au 17 octobre au Musée de Valence, les éditions Somogy publient un intéressant catalogue en co-édition avec la ville de Valence. Après l’exposition du Musée du Prieuré à Saint-Germain en Laye en 1997 et la publication de l’imposant catalogue raisonné de l’œuvre de Ranson en 1999 par Brigitte Ranson-Bitker et Gilles Genty, cette nouvelle mise au point permet de revenir sur un artiste singulier et souvent négligé par rapport à ses confrères en « pays Nabi ». On retrouve parmi les auteurs de ce catalogue les spécialistes de l’œuvre déjà cités, dont Gilles Genty qui assure avec le Conservateur du Musée Hélène Moulin-Stanislas, le commissariat de l’exposition.

Une centaine d’œuvres significatives permet d’appréhender la carrière de Paul Ranson et la complexité de son inspiration. Plus qu’un nouveau catalogue d’exposition, qui ne ferait que reprendre de précédents travaux, cette publication enrichit la connaissance de l’artiste et tire les conséquences du travail fourni lors de la préparation du catalogue raisonné. Près de la moitié des 765 œuvres répertoriées alors présentent en effet un caractère ésotérique, confirmant ainsi de manière « statistique » l’orientation de cette œuvre vers l’occulte. Le Portrait de Ranson en costume nabique de Sérusier, qui présente l’artiste crosse en main et décryptant des signes kabbalistiques, ne serait donc pas une simple fantaisie ou une caricature, fût-elle amicale. On ne saurait plus en douter, à la lecture des essais qui introduisent le catalogue. Avec la collaboration de Janine Méry, Brigitte Ranson-Bitker s’interroge sur l’artiste « nabi ésotérique » et fait le point sur la Théosophie, le Néo-occultisme et l’importance d’Edouard Schuré mais aussi sur le parcours psychologique, voire psychanalytique du peintre. Avec l’étude des femmes-sorcières, Marc-Olivier Bitker prend le relais et établit les liens qui unissent l’évolution du thème et la vision qu’avait…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Publications : Amand Gautier, 1825-1894. Une amitié à la Courbet

Article suivant dans Publications : L’architecture religieuse et la sculpture baroque dans les Pays-Bas Méridionaux et la principauté de Liège 1600-1770