Paris : et si Aurélie Filippetti faisait son travail ? Contenu abonnés


JPEG - 121.1 ko
Nicolas Edward Gabe (1814-1865)
Prise du Panthéon, le 24 juin 1848
Huile sur toile - 69 x 100 cm
Paris, Musée Carnavalet
Photo : RMN-GP
Voir l'image dans sa page

Chaque jour ou presque, Anne Hidalgo approuve ou sort de sa poche un projet qui dénaturera encore davantage Paris. Il y a quelques semaines, c’était l’avenue Foch sur laquelle des promoteurs privés veulent construire. Hidalgo trouve cela formidable. Plus récemment, une « association de commerçants et de riverains » de la Madeleine a proposé de « créer de nouveaux espaces de vie » sur la place, en en faisant une « place du goût, de l’art de vivre et de la gastronomie » et en l’illuminant « en fonction de la quantité et de la diversité des personnes qui passent », « s’il y a plus de femmes que d’hommes [...], l’éclairage…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : Ne mettons pas les tableaux sous verre (suite)

Article suivant dans Éditorial : Municipales : le triomphe des démolisseurs