Paris est mal parti... Contenu abonnés


S’il est vrai qu’il n’y a pas d’amour mais seulement des preuves d’amour, le patrimoine et les musées parisiens ont du souci à se faire. Nathalie Kosciusko-Morizet parlait en effet pour la deuxième fois de culture… La première fois, devant la presse. La deuxième (aujourd’hui 27 janvier), devant un aréopage de ses supporters et quelques journalistes, dont nous. Et une nouvelle fois, elle s’est contentée de faire des annonces sans aucun rapport avec ces deux sujets et dont certaines mêmes ressemblent à de l’Hidalgo dans le texte. Ainsi regrette-t-elle qu’il ne se passe rien à Paris le 31 décembre, ni fête, ni feu d’artifice. Quand ces politiques comprendront-ils qu’on n’a pas besoin d’eux pour organiser nos loisirs et que l’on veut juste qu’ils gèrent correctement la ville ?
La première…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : Droit de réponse du Musée d’Orsay à notre éditorial : Quand le Musée d’Orsay punit La Tribune de l’Art !

Article suivant dans Éditorial : Ne mettons pas les tableaux sous verre (suite)