Paris, capitale mondiale de l’art ? Contenu abonnés


Ce texte est la transcription de la chronique de l’émission La Semaine de l’Art du 23 octobre qui n’a malheureusement pas été enregistrée. Sa lecture est réservée aux abonnés.

« Paris s’affirme comme la capitale mondiale de l’art » : voici le fier communiqué qu’a envoyé Anne Hidalgo vendredi dernier, pour expliquer que « Paris rayonne comme nulle autre ville au monde ». Une affirmation reprise à l’envi par la presse pour souligner l’ouverture simultanée du Musée Picasso, de l’Hôtel de la Monnaie et de la Fondation Vuitton. Pour un peu, on pourrait croire que la Mairie de Paris a financé tous ces projets alors qu’elle n’est responsable d’aucun.
Pour le Musée Picasso, sa participation s’est résumée à autoriser l’édification d’une pergola de métal dans le jardin, construction depuis heureusement disparue. Pour l’hôtel de la Monnaie, on chercherait en vain ce qu’a fait la municipalité. Quant à la Fondation LVMH, l’apport de la Mairie de Paris s’est limité à…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Chroniques : Chronique Semaine de l’Art n° 28 : Des DRAC impuissantes ?

Article suivant dans Chroniques : Chronique Semaine de l’Art n° 29 : Paris et les expositions