Painting History. Delaroche and Lady Jane Grey Contenu abonnés


Londres, National Gallery, du 24 février au 23 mai 2010.

Paul Delaroche aimait l’Angleterre et l’histoire anglaise. Les britanniques le lui rendent bien. Une grande part de la littérature sur l’artiste vient du monde anglo-saxon et la National Gallery lui consacre aujourd’hui une exposition qui se situe entre un dossier dédié à l’étude de L’Exécution de Lady Jane Grey (ill. 1) et la rétrospective, tant cette étude est riche de peintures, gravures et dessins qui permettent de mieux appréhender son art.

JPEG - 80.6 ko
1. Paul Delaroche (1797-1856)
L’Exécution de Lady Jane Grey, 1833
Huile sur toile - 251 x 302 cm
Londres, National Gallery
Photo : National Gallery
Voir l'image dans sa page
JPEG - 271.3 ko
2. Paul Delaroche (1797-1856)
Charles Ier insulté par les soldats de Cromwell, 1837
Huile sur toile - 284 x 392 cm
Collection particulière
Photo : National Gallery
Voir l'image dans sa page

Cette manifestation est également l’occasion de présenter pour la première fois au public un tableau que l’on a longtemps cru détruit sous le blitz, Charles Ier insulté par les soldats de Cromwell (ill. 2). Roulé après l’incendie causé par les bombes allemandes, l’œuvre vient d’être redécouverte, en état plutôt bon malgré ses mésaventures, uniquement percé par quelques éclats. Elle est exposée dans une salle du premier étage, avant d’être restaurée.
Cette histoire n’est pas sans rappeler celle de la Jane Grey autour de laquelle se déroule l’exposition. Ce tableau, aujourd’hui l’un des fleurons de la National Gallery et certainement l’une de ses œuvres les plus populaires1, n’est accroché dans les salles que depuis 1973, après être réapparu par hasard grâce à un historien de l’art qui recherchait dans les réserves une œuvre de John Martin avec laquelle il avait été roulé. On pensait jusqu’alors, qu’en dépôt à la Tate Gallery, il avait été définitivement ruiné par une inondation causée par une crue de la Tamise en 1928.

JPEG - 65.2 ko
3. Charles-Marie Bouton (1781-1853)
La salle du XIVe siècle au Musée des Monuments Français, 1817
Huile sur toile - 114 x 146 cm

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : Christen Købke : Danish Master of Light

Article suivant dans Expositions : Botticelli, Bellini, Guardi... Chefs-d’œuvre de l’Accademia Carrara de Bergame