Contenu abonnés

Onze tableaux italiens du Seicento légués au Metropolitan Museum

15/1/21 - Acquisitions - New York, The Metropolitan Museum ot Art - Durement frappé comme beaucoup de musées américains par la crise sanitaire, le Metropolitan Museum a pratiquement cessé toute acquisition depuis plusieurs mois. Heureusement pour lui, néanmoins, il bénéficie encore de la générosité de certains de ses mécènes. C’est ainsi qu’il a reçu l’an dernier, d’Errol Rudman, un financier fondateur d’un « hedge fund », un legs de onze tableaux italiens du XVIIe siècle, dont cinq natures mortes. Beaucoup de ces œuvres viennent combler des lacunes du musée.


1. Orsola Maddalena Caccia (1596-1676)
Fleurs dans un vase grotesque, vers 1635
Huile sur toile - 102,5 x 81 cm
New York, The Metropolitan Museum of Art
Photo : Domaine public
Voir l´image dans sa page

Fille du peintre Guglielmo Caccia, dit il Moncalvo du nom de sa ville natale, Theodora Caccia, qui entra dans l’ordre des Ursulines dans un couvent de Bianzè, petite ville du Piémont, sous le nom d’Orsola Maddalena, fut une des rares femmes peintres du XVIIe siècle. La vente des peintures de cette religieuse aidait à faire vivre le couvent. Auteur de tableaux religieux d’une qualité modeste, sa production de natures mortes est beaucoup plus séduisante, mais les exemples hors d’Italie sont très rares. Deux d’entre elles (ill. 1 et 2) font partie du legs Rudman, qui comprend également un troisième tableau de sa main représentant La Vierge et l’enfant avec le jeune saint Jean-Baptiste (ill. 3), ce qui fait du musée new yorkais le seul hors d’Italie à pouvoir présenter un tel ensemble de cet artiste.


2. Orsola Maddalena Caccia (1596-1676)
Fruits et fleurs, vers 1630
Huile sur toile - 76,2 x 99,1 cm
New York, The Metropolitan Museum of Art
Photo : Domaine public
Voir l´image dans sa page

3. Orsola Maddalena Caccia (1596-1676)
La Vierge et l’enfant avec le jeune
saint Jean-Baptiste
, vers 1625
Huile sur toile - 97,5 x 96,5 cm
New York, The Metropolitan
Museum…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.