Nouvelles attributions : Bernin, Stella, Berdusán Contenu abonnés


JPEG - 89.9 ko
1. Attribué à Gian Lorenzo Bernini,
dit le Bernin (1598-1680)
Buste de Giovanni Angelo Frumenti, vers 1615-17
Marbre - 54 x 42 cm (environ)
Rome, Sante Maria Maggiore
Photo : A. Vasari

11/7/16 - Redécouvertes et attributions - De nouvelles œuvres sont régulièrement retrouvées et attribuées sans que cela soit forcément connu du plus grand nombre. Il peut s’agir de redécouvertes concernant des artistes importants, publiées dans des revues connues, telles que le Burlington Magazine ou la Revue de l’Art, comme de personnalités artistiques plus confidentielles dont des tableaux ou des sculptures sont révélés dans des publications qui ne le sont pas moins, comme ici le Bulletin du Musée Basque. Dans tous les cas, beaucoup d’amateurs n’ont pas connaissance de ces œuvres réapparues faute de lire ces revues.
Nous souhaitons donc dans la rubrique Brèves signaler régulièrement des œuvres retrouvées d’artistes majeurs ou d’autres moins célèbres mais pour des œuvres conservées dans des églises ou des lieux accessibles au public où on ne s’attend pas forcément à les trouver. Nous ne donnerons ici que quelques éléments pour renvoyer les lecteurs intéressés à la source, et nous ne discuterons pas - sauf exception - les attributions. Chacun pourra se faire une opinion.

Un portrait d’homme de Bernin

Dans la dernière livraison du Burlington Magazine (juillet 2016) dont nous mettrons en ligne le sommaire comme nous le faisons toujours, Steven F. Ostrow propose rien de moins qu’une nouvelle sculpture de jeunesse de Gian Lorenzo Bernini.
Il s’agit d’un buste de Giovanni Angelo Frumenti (ill. 1), placé sur son cénotaphe qui se trouve au fond du mur droit du baptistère, en général fermé au public par une grille, de la basilique Santa Maria Maggiore.
L’auteur explique que ce monument, initialement placé dans le bas-côté droit, fut transporté à sa localisation actuelle dans les années 1825-1827 lors des travaux effectués par Giuseppe Valadier. Il attribue le cénotaphe à l’atelier de…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un tableau de Sebastiano del Piombo pour Chicago

Article suivant dans Brèves : Le musée de Stockholm acquiert trois paysages romantiques allemands