Ne pas confondre les soldats et le général Contenu abonnés


JPEG - 39.5 ko
François-Désiré Froment-Meurice (1802-1855)
Reliquaire de sainte Marie-Madeleine
Paris, église de la Madeleine
Photo : Ville de Paris - C.O.A.R.C.
Voir l'image dans sa page

Certains conservateurs des monuments historiques ou conservateurs des antiquités et objets d’art ont, semble-t-il, mal pris notre dernière brève consacrée à l’initiative de la Sauvegarde de l’Art Français et de la Junior Entreprise de l’École du Louvre.
Notre propos était pourtant sans ambiguïté. Il s’agissait de dénoncer le désintérêt évident du ministère de la Culture pour la protection des objets mobiliers. Et en aucun cas d’une attaque contre les conservateurs.

Ce malentendu - car c’en est un - nous donne l’occasion de préciser notre opinion à ce sujet. Et d’une manière très claire. L’article ne remettait…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : Ne mettons pas les tableaux sous verre

Article suivant dans Éditorial : Lettre ouverte aux habitants d’Abbeville à propos de l’église Saint-Jacques