Ne mettons pas les tableaux sous verre Contenu abonnés


JPEG - 43.2 ko
Andrea Mantegna (1431-1506)
Saint Sébastien
Huile sur toile - 255 x 140 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : RMNGP/R.-G. Ojéda
Voir l'image dans sa page

Les nouvelles de Lens sont heureusement très rassurantes : le feutre utilisé pour écrire sur la Liberté part assez facilement, l’épaisse couche de vernis du tableau ayant servi de protection.

Si cette affaire doit, à notre avis, poser une nouvelle fois la question de la pertinence du déplacement inutile de cette œuvre fragile qui ne devrait plus quitter le Louvre, il ne faudrait pas, comme on peut le lire ici ou là, que cela accélère un phénomène très regrettable qui se développe dans beaucoup de musées : le placement sous une protection excessive des œuvres, très coûteuse alors que l’argent manque, et qui empêche leur bonne…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : En parler ou pas ?

Article suivant dans Éditorial : Ne pas confondre les soldats et le général