Musées et sociétés d’amis : le vertueux exemple de Troyes Contenu abonnés


JPEG - 33.7 ko
1. Entourage de Dominique
Florentin (1506–1570/71)
Allégorie de la Charité,
vers 1540-1550
Marbre - 40 x 14 x 12 cm
Troyes, Musée d’art
et d’histoire
Photo : Musée d’art
et d’histoire
de Troyes
Voir l'image dans sa page

27/04/2010 - Acquisitions et Publication - Troyes, Musées d’art et d’histoire - Pas de (vrai !) musée sans sa société d’amis. C’est là, osons le dire, que se trouvent les vrais mécènes ou du moins les plus dévoués à la bonne cause des musées, bien davantage motivés par l’amour de l’art que par les déductions fiscales ! Une magnifique démonstration vient de nous être donnée à Troyes, dont la très active Société des Amis des Musées d’Art et d’Histoire (un demi-millier de membres), ces tenants de l’intérêt général, inlassables « passeurs d’Art » pour reprendre l’heureuse formulation de sa présidente1, a pu fêter en décembre 2009 ses soixante années d’existence (elle fut fondée en 1949, dans la renaissance que voulait signifier l’après-guerre). Ce qu’elle a tenu à marquer par la publication d’un catalogue qu’on trouvera tout à fait instructif, édifiant même, le mot s’impose, qui, rédigé par les conservateurs des musées concernés, récapitule les dons offerts par la société depuis 19892. En 1974 puis en 1989, deux précédents catalogues, le deuxième surtout avec une vraie exigence éditoriale3, avaient déjà mis en valeur l’apport des (quarante) années antérieures.
On ne peut que saluer l’intelligente et confiante constance de cette société d’amis tout à la fois donatrice et éditrice : l’écueil, à ses yeux, eût été de s’en tenir à une simple addition de visites, de conférences et de voyages … Il n’en est rien, tout au contraire.

JPEG - 68 ko
2. Jean-Michel Picart (1600–1682)
Vase de fleurs sur un entablement
Huile sur cuivre - 50 x 40 cm
Troyes, Musée d’art et d’histoire
Photo : Musée d’art et d’histoire de Troyes
Voir l'image dans sa page

Se fondant sur une bonne entente – indispensable, il va de soi – entre les amis-mécènes et le musée (une réalité proprement plurielle à Troyes car, en sus des Beaux-Arts et de la collection d’art moderne de Pierre Lévy, il y a la bonneterie, l’archéologie, l’histoire naturelle et jusqu’à la pharmacie de l’ancien hôpital), la présente moisson se révèle spectaculaire. Noms prestigieux de la peinture ou de la sculpture, diversité des curiosités et des techniques vont caractériser ce vertueux florilège. Autant de démarches, souvent menées en vente publique, que renforce à l’occasion, pour qu’elles soient justement encore plus efficaces, tout un jeu de subventions accordées par le Fonds régional d’acquisition des musées ou par la ville même. C’est ainsi qu’est entrée en 2004 une exceptionnelle Allégorie de la Charité4 (ill. 1), marbre attribuable à Dominique Florentin sinon à son proche entourage, de ce gracieux sculpteur maniériste d’origine italienne, si présent à Troyes au XVIe siècle où il fit carrière (œuvres au musée de Vauluisant, spécialisé comme l’on sait dans la sculpture ancienne, notamment…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : L’escalier de Pascal à la BnF sera sans doute sauvé

Article suivant dans Brèves : Nouvelles acquisitions du Musée de la Vie Romantique