Musée Magnin : quatre tableaux restaurés Contenu abonnés


JPEG - 130.3 ko
Abraham Janssens (vers 1575-1632)
La Joie et la Mélancolie, 1623
Huile sur bois - 105 x 75 cm
Dijon, Musée Magnin
Photo : RMN-GP/M. Rabeau

7/10/14 - Restauration - Dijon, Musée Magnin - La marge de manœuvre de Rémi Cariel, conservateur du Musée Magnin, est assez mince, puisqu’il lui est interdit d’acquérir de nouvelles œuvres. Il peut en revanche rendre vie à celles que le musée possède déjà : une collection de plus de 1500 peintures, dessins, meubles et objets d’art qui fut constituée par Jeanne et Maurice Magnin, frère et sœur, et finalement léguée à l’État en 1938, en même temps que l’hôtel particulier qui lui sert encore d’écrin aujourd’hui, avec le désir qu’on ne la complète pas par des acquisitions ultérieures. Les deux collectionneurs achetaient avec la volonté d’illustrer les principaux moments de l’histoire de l’art. Ils ne recherchaient pas les maîtres les plus fameux – même s’ils étaient enclins à faire parfois des attributions généreuses - mais s’intéressaient davantage à leur entourage.
Rémi Cariel veille donc à l’état de conservation des œuvres qui lui sont confiées, et c’est avec l’aide de la Fondation BNP Paribas que quatre tableaux du XVIIe siècle, deux Italiens et deux Flamands ayant travaillé en Italie, ont été récemment restaurés.
Les deux peintures flamandes se trouvaient dans les réserves et sont à présent visibles dans les salles du musée. La campagne de restauration, entreprise en collaboration avec le C2RMF, a porté pour ces quatre œuvres sur les vernis jaunis et oxydés qu’il a fallu alléger. Certaines toiles étaient en outre déchirées et leur couche picturale souffrait de lacunes, d’usures, d’altérations et d’encrassements. Les supports ont également été repris, le Saint Jérôme notamment a bénéficié d’un nouveau châssis après avoir été rentoilé.

JPEG - 12 ko
2. Felice Ficherelli dit il Riposo (1605-1660)
Saint Agathe, 2e quart du XVIIe siècle
Huile sur toile - 87,5 x 79 cm
Dijon, Musée Magnin
Photo : RMN-GP/M. Rabeau

Né à Anvers, Abraham…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Le Portrait d’Horace Delaroche peint par son père acquis par le Petit Palais

Article suivant dans Brèves : Deux nouveaux dessins pour le musée des beaux-arts de Valenciennes