Meilleurs voeux Contenu abonnés


2003 restera sans doute l’année de l’affirmation par le ministre de la Culture de sa volonté de décentralisation culturelle. Nous ne reviendrons pas sur ce sujet, abondamment traité ici même (voir notamment nos précédents éditoriaux).
Soyons justes. Tout n’est pas négatif dans les mesures prises par Jean-Jacques Aillagon en 2003. La nouvelle loi sur le mécénat qui permet d’étendre aux biens culturels d’importance vendus à l’étranger les avantages fiscaux jusque là réservés aux trésors nationaux est, notamment, une excellente chose. Les moyens donnés à Versailles également, si l’on excepte le projet absurde de reconstitution de la grille de Louis XIV (voir notre article sur ce sujet).
Mais un bilan objectif de son action sur le patrimoine devrait aussi inclure un champ qui sort du…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : Un débat "culturel" au Sénat

Article suivant dans Éditorial : Comment parler du marché de l’art