Louis XV à Fontainebleau Contenu abonnés


JPEG - 359.1 ko
1. Agence des Bâtiments du roi
Ange Jacques Gabriel (1698-1782)
Élévation de la face d’Entrée de la
cour du cheval Blanc
, 1773
Plume, encre et lavis - 49,5 x 105 cm
Paris, Archives nationales
Photo : Archives nationales

30/6/16 - Exposition - Fontainebleau, Musée national du château - Nous n’avons pu voir cette exposition qu’il y a quelques jours et il reste très peu de temps pour la visiter (bien qu’elle ait été prolongée, elle ne dure que jusqu’au 11 juillet). Nous en parlons donc dans une brève et sans avoir pu lire l’intégralité du catalogue, mais elle mérite d’être traitée car comme c’est souvent le cas à Fontainebleau, elle est excellente.
Surtout célèbre pour la Renaissance et le Premier Empire, le château est moins connus sous le règne de Louis XV. Pourtant, le roi se rendait chaque année dans cette demeure même s’il s’intéressait sans doute davantage à ses terres giboyeuses qu’au bâtiment lui-même.

Le roi avait un grand projet pour le château qu’il ne mena pas jusqu’au bout. La partie la plus évidente est l’aile construite qui borde au sud la cour du Cheval Blanc, édifiée en plusieurs étapes entre 1738 et 1773. L’exposition est exceptionnelle notamment par les plans et les élévations qu’elle présente, prêtés par les Archives nationales et la Bibliothèque nationale de France. Rarement ou jamais vus, ces dessins d’une qualité remarquable sont dus à l’Agence des bâtiments du roi dirigée successivement par Robert de Cotte, Jacques V Gabriel, puis Ange Jacques Gabriel. On reproduira ici un projet non réalisé de ce dernier (ill. 1).
Le début de l’exposition, après avoir rappelé le contexte historique, et notamment le mariage de Louis XV avec la fille du roi déchu de Pologne Stanislas, qui eut lieu dans la chapelle du château, montre outre ces plans une très belle maquette réalisée spécialement pour l’exposition qui fait découvrir à quoi ressemblait Fontainebleau au XVIIIe siècle.


JPEG - 151.9 ko
2. Jacques Verberckt (1704-1771) e
Antoine Magnonait (?-1754)
Fragments…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Martine-Martine fait son musée

Article suivant dans Brèves : Le département des peintures privé d’exposition Le Brun à Lens faute de budget !