Lettre de Marie-Christine Gloton à propos de la coupole de Baciccio Contenu abonnés


Aix-en-Provence, le 13 février 2006

Cher Monsieur,

Depuis 2003 – c’est-à-dire pratiquement depuis sa création – La Tribune de l’Art a suivi la “re-connaissance“ du modello du Baciccio, reconnaissance qui, du mois de mai 2002 à la fin de l’année 2005, a nécessité plus de trois ans d’obstination et de travail. Dépose, restauration, exposition : la première étape se révèle positive mais l’histoire n’est pas finie et tant que l’avenir de l’œuvre ne sera pas assuré je me ferai un devoir de continuer à vous informer.

D’octobre à décembre 2005, l’exposition au Musée du Vieil Aix a connu un succès au-delà de mes (de nos) espérances et l’œuvre a suscité chez tous les visiteurs une “émotion“ qui n’a pu que contribuer à modifier les idées préconçues du public sur l’art de l’époque…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Courrier : A propos des Caravage de Loches

Article suivant dans Courrier : La ville de Tours contre son patrimoine ?