Lettre de Denis Coekelberghs à propos du catalogue raisonné en cours de l’œuvre de Navez Contenu abonnés


Monsieur le Rédacteur,

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir me laisser rectifier l’information que dans son article A propos de la Vieille Italienne de Théodore Géricault, Monsieur Chenique s’autorise de donner, on ne sait pourquoi, au sujet de l’élaboration du catalogue raisonné de l’œuvre de Navez. C’est l’Association du Patrimoine artistique, dont je suis Administrateur délégué, qui s’occupe de cette tâche et non Monsieur Alain Jacobs. Je crois donc être bien placé pour le savoir. L’annonce de ce projet figure d’ailleurs en toutes lettres à l’avant-dernière page du livre sur Navez dont je suis à l’origine. Je vous en remercie vivement.

Veuillez agréer, Monsieur le Rédacteur, l’expression de mes sentiments les plus distingués.

Denis Coekelberghs

Toute information…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Courrier : Réaction à l’article de Pierre Curie (et sa réponse) dans la rubrique Débats : L’art et la bannière. Outrage au Panthéon.

Article suivant dans Courrier : Lettre de Denis Coekelberghs en réponse à l’article de Bruno Chenique, A propos de la Vieille Italienne de Théodore Géricault, publié sur La Tribune de l’Art dans la rubrique Débats :