Lettre de Claude Reyt Contenu abonnés


On pouvait s’en douter : donner au Louvre (notre plus prestigieux musée) une gestion autonome le condamnait nécessairement à n’être plus que mercantile. Les résultats ne se sont pas fait attendre : il s’agit bien de ramasser de l’argent par tous les moyens possibles. En ce qui concerne les prêts à long terme, je trouve scandaleux de priver les français (qui payent des impôts à la « culture »), de leur patrimoine, et de mettre en péril ce même patrimoine par des transports multipliés. Même chose d’ailleurs pour les visiteurs étrangers qui affluent au Louvre pour y voir... Quoi, au fait ? A quand le transfert quelque part ailleurs (à prix d’or) de la Joconde, de la Vénus de Milo, etc. ? Formidable ! nous serons invités à voyager ! A Lens pour voir La vierge et Sainte Anne, un peu partout…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Courrier : Lettre de Jean-David Jumeau-Lafond

Article suivant dans Courrier : Lettre d’Antoine Briand