Lettre d’Antoine Briand Contenu abonnés


Monsieur,

Régulièrement vous nous avez tenu informés des progrès des projets insensés d’Atlanta et de Lens. Je n’osais croire à leur réalité jusqu’à votre dernière brève en ce qui concerne le premier, et la photographie de la maquette du musée de Lens au Louvre en ce qui concerne le second.

J’ai toujours du mal à comprendre le pourquoi d’un tel système de location de tableaux. Aujourd’hui j’ai du mal à comprendre le pourquoi d’une telle liste.

Mais de quel formidable instrument de persuasion dispose donc le Conservateur en Chef ou le Board of Trustees du Musée d’Atlanta ? Ce n’est pas le « loyer », en fin de compte modique en considération des œuvres prêtées, qui a pu ainsi décider de l’envoi (temporaire ?) de tels chefs d’œuvre.

Je n’arrive pas à me convaincre que je ne verrai pas…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Courrier : Lettre de Claude Reyt

Article suivant dans Courrier : Lettre d’un historien d’art souhaitant conserver l’anonymat