Lesueur gouaches révolutionnaires, collections du Musée Carnavalet Contenu abonnés


Auteur : Philippe de Carbonnières

jpg-couverture_gouaches_lesueur-jpgCarnavalet est, avec celui de Vizille, l’un des musées français les plus riches en œuvres de la période révolutionnaire. Il possède notamment un étonnant ensemble de gouaches découpées, représentant des scènes et des personnages de cette époque troublée. Le musée parisien publie le catalogue de cette collection qui fut présentée intégralement cet été. Une quarantaine de ces gouaches, sur les soixante-quatre qu’il conserve, demeurent exposées en permanence.
Ecrit d’une plume vive et colorée, l’ouvrage peut être lu avec plaisir, même par un non spécialiste, sans que la rigueur scientifique lui fasse défaut. Ceci n’est pas si courant pour un genre habituellement plutôt austère. Philippe de Carbonnières, son auteur, est attaché de conservation au Cabinet des arts graphiques du musée. Il a…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Publications : Pierre-Paul Jouve. Peintre, sculpteur animalier

Article suivant dans Publications : La cathédrale de Rouen vers 1300