Les tableaux du XVIIe des églises de Paris, à Nantes Contenu abonnés


JPEG - 93.6 ko
1. Simon Vouet (1590-1649)
L’Apothéose de saint Eustache et
de sa famille
, vers 1635
Huile sur toile - 273,8 x 233,5 cm
Nantes, Musée des Beaux-Arts
Photo : RMNGP/G. Blot
Voir l'image dans sa page

20/12/12 - Exposition - Nantes, Musée des Beaux-Arts - Actuellement en cours de rénovation et d’agrandissement, le Musée des Beaux-Arts de Nantes a choisi de ne pas fermer entièrement et organise régulièrement des expositions à partir de son fonds dans la chapelle de l’Oratoire. L’expérience est intéressante car elle montre comment un musée peut travailler autour de ses collections permanentes pour les montrer autrement, et attirer ainsi un public qui est souvent avide d’événements. Ce type de réflexion est actuellement mené par le Musée des Beaux-Arts de Rouen, et il est probable qu’il ira en se développant. La baisse des crédits qui aboutira sans doute, au moins pour quelque temps, à une diminution du nombre d’expositions, devrait y contribuer.

L’exposition actuelle (accompagnée d’un vrai catalogue, avec notices), qui fait écho à celle du Musée Carnavalet et dont le commissaire scientifique, avec Adeline Collange-Perugi, est également Guillaume Kazerouni, est organisée autour des peintures du XVIIe siècle des églises de Paris que conserve Nantes.
Ces œuvres retrouvent ainsi dans la chapelle un environnement proche de celui qui les a vu naître et bénéficient d’une excellente lumière. Ce nouvel accrochage permet de redécouvrir des tableaux que l’on connaissait dans un autre contexte.

JPEG - 151.1 ko
2. Philippe de Champaigne (1602-1674)
Le Repas chez Simon le Pharisien, vers 1656
Huile sur toile - 292 x 399 cm
Nantes, Musée des Beaux-Arts
Photo : RMNGP/G. Blot
Voir l'image dans sa page

Nantes a la chance de conserver de très nombreux tableaux provenant des églises parisiennes, la plupart d’entre eux ayant été envoyés en 1809. Plusieurs artistes majeurs sont représentés, au premier rang desquels Simon Vouet avec L’apothéose de saint Eustache et de sa famille (ill. 1), haut du…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Une banque belge veut vendre ses œuvres d’art

Article suivant dans Brèves : Quatre dessins de Hans Vredeman de Vries pour le Fries Museum