Les Sacrements de Poussin du duc de Rutland sont à vendre Contenu abonnés


12/7/07 – Musée – Londres, National Gallery – Alors que le pari du musée des beaux-arts de Lyon d’acquérir La Fuite en Egypte de Nicolas Poussin n’est pas encore gagné (voir brève du 2/2/07), l’Angleterre fait face aujourd’hui à un défi encore plus grand, puisque le duc de Rutland a annoncé son intention de vendre les cinq tableaux de la première série des Sacrements de Nicolas Poussin encore en sa possession1 et exposés depuis 2002 à la National Gallery de Londres. Selon The Art Newspaper de juillet-août, la valeur estimée de cet ensemble se situerait aux environs de 100 millions de livres, une somme qui excède largement la capacité du musée anglais.
Poussin est l’auteur de deux séries de Sacrements, toutes deux conservées au Royaume-Uni ; la seconde, réalisée entre 1644 et 1648,…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Réouverture du Musée Historique de Strasbourg

Article suivant dans Brèves : Une esquisse pour le Christ au Jardin des Oliviers acquise par le Musée Delacroix