Les maires socialistes des grandes villes s’engagent contre l’ISF sur les œuvres d’art


Le symbole est de taille : les maires socialistes de sept grandes villes viennent de publier un communiqué pour s’opposer à l’inclusion des œuvres d’art dans l’assiette de l’impôt sur la fortune, comme le prévoit l’amendement qui sera discuté mercredi à l’Assemblée nationale.

Cette prise de position est importante. Elle provient d’élus1 qui savent, pour leur musée notamment, le caractère fondamental des collections privées. Ils savent que ces musées ne seraient rien ou pas grand-chose s’ils n’avaient reçu depuis leur création des dons et des legs de collectionneurs : « L’enrichissement de nos collections publiques se fait en effet, à hauteur de 90% des acquisitions des musées, grâce à ces dons. »

Ils comprennent également, car ils ont l’expérience de la gestion, contrairement à ceux qui ne sont que députés, qu’ « intégrer les œuvres d’art dans l’assiette de l’ISF aurait également des conséquences très dommageables pour tout un pan de l’activité artistique et culturelle de notre pays, une filière reposant presque exclusivement sur de très petites entreprises : galeries, maisons de vente aux enchères, restaurateurs, encadreurs. »

Ils ont compris que cette mesure est, de plus, à peu près impraticable à mettre en œuvre : « extrêmement complexe à mettre œuvre - car il est particulièrement difficile de définir ce qu’est une œuvre d’art et donc d’en donner la valeur, cette mesure soulève plus de questions qu’elle n’en résout ». Ils soulignent enfin que : « ce signal serait négatif pour l’ensemble du secteur et pour l’image de la France au plan international. »

Bref, bien que socialistes, et plutôt que de prendre une position dogmatique et idéologique, ils comprennent que cette mesure serait désastreuse, pour exactement les mêmes raisons que nous expliquons sur ce site depuis plusieurs jours. On espère qu’ils seront entendus et on aimerait que les maires des autres tendances politiques leur emboîtent le pas.

Lire l’intégralité du communiqué.

A lire aussi, dans le même dossier :

ISF et œuvres d’art : il faut penser à la suite

Les grands musées contre l’ISF sur les œuvres d’art

Nos réponses au débat de la Commission des finances sur l’ISF et les œuvres d’art

Lettre ouverte aux parlementaires à propos de l’inclusion des œuvres d’art dans l’ISF

Interview de Jack Lang

Interview de Jean-Jacques Aillagon

Réaction de Pierre Rosenberg

Réaction de la Fédération française des Sociétés d’Amis de Musées à propos de l’inclusion des œuvres d’art dans l’ISF

Impôt sur la fortune et œuvres d’art : un combat de trente ans


Didier Rykner, lundi 15 octobre 2012


Notes

1Martine Aubry, Maire de Lille ; Pierre Cohen, Maire de Toulouse ; Gérard Collomb, Maire de Lyon ; Bertrand Delanoë, Maire de Paris ; Michel Destot, Maire de Grenoble ; François Rebsamen, Maire de Dijon ; Roland Ries, Maire de Strasbourg





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Musées : Nos réponses au débat de la Commission des finances sur l’ISF et les œuvres d’art

Article suivant dans Musées : Les grands musées contre l’ISF sur les œuvres d’art