Les hôtels de Guénégaud et de Mongelas. Rendez-vous de chasse des Sommer au Marais Contenu abonnés


Auteur : Alexandre Gady et Jean-Pierre Jouve

JPEG - 28 ko

L’année prochaine, en février précisément, le musée de la Chasse ne manquera pas, on l’imagine, de fêter ses quarante ans d’existence, beau succès pour un lieu qui aurait pu connaître un sort bien différent. L’hôtel de Guénégaud est en effet l’un des miraculés du Marais louis-quatorzien, cette survivance du Grand siècle en plein cœur du Paris d’Haussmann. Nous en devons la survie à une poignée d’hommes et de femmes déterminés, au début des années 1960, à « sauver » ce qui pouvait encore l’être du faste d’un quartier déchu. Le présent ouvrage, modèle de monographie architecturale, se veut à la fois le récit d’une entreprise patrimoniale exemplaire et l’histoire de la résurrection d’un bâtiment domestique devenu musée cynégétique. Quand Malraux décide de le protéger, en lui appliquant…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Publications : Marie-Victoire Jacquotot 1772-1855. Peintre sur porcelaine

Article suivant dans Publications : Bellini - Giorgione - Titian and the Renaisance of Venetian Painting