Les grands musées contre l’ISF sur les œuvres d’art


On s’inquiétait de les voir absents du débat, mais ils auront su finalement s’engager à temps, alors que le débat aura lieu à l’assemblée mercredi.

A peine avions nous fini d’écrire notre article sur l’opposition des maires socialistes de grandes villes à l’imposition des œuvres d’art, notamment pour les menaces que cela ferait peser sur les musées, que nous apprenions grâce au Figaro que les sept présidents des grandes institutions muséographiques françaises1 ont pris également l’initiative d’un communiqué sous la forme d’une lettre à la ministre de la Culture, avec copie au Premier ministre et au Président de la République.

On y lit des arguments semblables et d’autres complémentaires à ceux des maires. Tous ces arguments, quoi qu’il en soit, ont été cités dans notre lettre ouverte aux parlementaires. Ils soulignent notamment le risque évident de diminution des prêts aux expositions, voire une entrave « aux recherches scientifiques des conservateurs ou des historiens d’art ». Ils soulignent que « le public français en serait le premier affecté » et que « la reconnaissance internationale du travail de [leurs] établissements serait aussi fragilisée ».

Ils confirment ce que tous les connaisseurs de ce domaine et les maires des grandes villes affirmaient : « cela constituera un frein sérieux à la politique d’enrichissement de collections publiques et de protection du patrimoine national. » Ils expliquent, ce qui va de soi sauf pour les promoteurs de cet amendement, qu’ « il est à craindre qu’une taxation des œuvres d’art n’entraîne un départ des œuvres pour l’étranger et ne tarisse ainsi le système des dations comme celui des trésors nationaux. »

Comment peut-on encore oser prétendre comme certains le font, qu’il s’agit de taxer de soi-disant spéculateurs et que ceci ne toucherait pas le patrimoine et les musées ? Les collectionneurs sont une force pour notre pays et une chance pour nos musées.

A lire aussi, dans le même dossier :

ISF et œuvres d’art : il faut penser à la suite

Les maires socialistes des grandes villes s’engagent contre l’ISF sur les œuvres d’art

Nos réponses au débat de la Commission des finances sur l’ISF et les œuvres d’art

Lettre ouverte aux parlementaires à propos de l’inclusion des œuvres d’art dans l’ISF

Interview de Jack Lang

Interview de Jean-Jacques Aillagon

Réaction de Pierre Rosenberg

Réaction de la Fédération française des Sociétés d’Amis de Musées à propos de l’inclusion des œuvres d’art dans l’ISF

Impôt sur la fortune et œuvres d’art : un combat de trente ans


Didier Rykner, lundi 15 octobre 2012


Notes

1Orsay, le Louvre, le Centre Pompidou, Versailles, la BnF, le Musée du Quai Branly, la RMN.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Musées : Les maires socialistes des grandes villes s’engagent contre l’ISF sur les œuvres d’art

Article suivant dans Musées : Musée des Beaux-Arts de Rouen : Le Temps des Collections