Les glaives de Jérôme Bonaparte de retour à Fontainebleau Contenu abonnés


JPEG - 13.3 ko
1. Martin-Guillaume Biennais
Glaive royal de Westphalie au chiffre du roi Jérôme (en haut)
Glaive royal de cérémonie au chiffre du roi Jérôme (en bas)
Fontainebleau, château (Musée Napoléon Ier)
Photo : RMN
Voir l'image dans sa page

20/1/10 – Œuvres volées et retrouvées – Fontainebleau, château - Dans la nuit du 15 au 16 novembre 1995, le château de Fontainebleau fut victime d’un vol important, dans lequel pas moins de treize objets d’art disparurent. Six ont néanmoins été retrouvés par l’OCBC entre 1996 et 20001

Parmi les sept œuvres encore manquantes se trouvaient deux glaives (ill. 1) commandés en 1807 par Jérôme Bonaparte, frère de Napoléon et roi de Westphalie, à l’orfèvre Martin-Guillaume Biennais. Ces armes d’apparat, sans aucun doute les objets les plus importants du vol,…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Acquisition et accrochage : actualité du Musée des Beaux-Arts de Tours

Article suivant dans Brèves : Acceptance in lieu : acquisitions récentes des musées britanniques (2)