Les dernières acquisitions du Musée des Beaux-Art de Montréal Contenu abonnés


JPEG - 43.1 ko
1. Raymond Vinsac 1742 –1781
Cérès, prix de la Bourse de Toulouse, 1775
Argent - 37 x 10,1 x 10,1 cm
Montréal, Musée des Beaux-Arts
Don de l’honorable Serge Joyal, C.P., O. C
Photo : Sotheby’s

9/12/14 - Acquisitions - Montréal, Musée des Beaux-Arts - « Le Prix sera une statue en argent, de valeur réelle de cinq cents livres. Cette statue représentera Cérès, déesse de l’Agriculture, qui tiendra d’une main des épis de blé et de l’autre un caducée, symbole du Commerce, qu’elle paraîtra regarder avec intérêt. »
Regarder avec « intérêt(s) » le symbole en argent du Commerce, voila tout un programme...

Passée en vente chez Sotheby’s à Paris le 13 mai 2014, et donnée par son acquéreur au Musée des Beaux-Art de Montréal, cette allégorie (ill. 1) fut réalisée en 1775 par Raymond Vinsac, orfèvre toulousain reçu maitre en 1773. On lui connaît peu d’œuvres si ce n’est une aiguière et son bassin en argent qui datent de la même année et sont conservés au Musée des Arts décoratifs de Paris. Cette statuette du siècle des Lumières vient compléter la collection d’argenterie du musée.
Cérès, femme vêtue à l’antique, couronnée d’épis de blé, se tient sur une balle de coton ; elle serre contre elle une gerbe de blé et une corne d’abondance. L’objet qu’elle brandissait de la main droite a disparu. La tradition iconographique aurait voulu que ce fût un épi de blé ou une serpe, mais comme le précise la commande, la déesse devait à la fois incarner l’Agriculture et le Commerce dont le symbole est le caducée. La colonne sur laquelle elle se dresse porte cette inscription précise que cet objet est le « prix décerné par les négociants de la Bourse de Toulouse à l’occasion du sacre de Louis XVI en 1775 », suite au concours de dissertation économique dont le sujet, déterminé par l’Académie royale toulousaine des Sciences et Belles Lettres était ainsi énoncé : « L’agriculture et le commerce étant reconnues pour les vraies sources de la richesse publique, déterminer la nature et le degré…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un tableau de Jean Pillement acquis par le Musée des Beaux-Arts de Rennes

Article suivant dans Brèves : Marly lance une souscription pour l’achat d’une tapisserie de la Tenture de Don Quichotte