Les collections du Wedgwood Museum menacées d’être entièrement vendues Contenu abonnés


Cet article est actuellement réservé aux abonnés.

JPEG - 41.2 ko
1. Josiah Wedgwood
Vase, 1769
Stoke-on-Trent, Wedgwood Museum
Photo : Wedgwood Museum

28/10/10 – Musée – Stoke-on-Trent, Wedgwood Museum – L’histoire est incroyable : un musée anglais, le Wedgwood Museum, qui conserve un des ensembles de céramiques les plus importants du Royaume-Uni, est menacé d’être entièrement vendu à l’encan pour financer un fonds de retraite.

Le musée trouve son origine au XVIIIe siècle dans la volonté du fondateur de la manufacture, Josiah Wedgwood, de constituer une collection rassemblant l’essentiel de sa production. En 1774, il écrivit : « J’ai souvent souhaité avoir conservé un exemplaire de toutes les nouvelles pièces que j’ai faites et je donnerais maintenant vingt fois le prix d’origine pour une telle collection. A partir de maintenant, après avoir réfléchi et parlé de ce sujet, je suis résolu à commencer à le faire »1. Tout au long des XIXe et XXe siècle, ses successeurs poursuivirent cette politique constituant ainsi un fonds unique en son genre retraçant toute l’histoire de la céramique Wedgwood.
Un premier musée fut ouvert en 1906, et en 1968 la famille Wedgwood décida de dissocier la manufacture des collections, afin de préserver celles-ci et d’éviter qu’elles ne servent d’actif et qu’elles ne soient éventuellement vendues pour régler des dettes. En 1998, le musée devint une fondation (un « charitable trust ») afin de pouvoir trouver des fonds pour construire un nouveau bâtiment (ill. 2). L’Heritage Lottery Fund donna notamment 5,86 millions de livres et le musée put rouvrir en 2008.

JPEG - 35.5 ko
2. Wedgwood Museum
Photo : Wedgwood Museum

C’est alors que la situation devint proprement ubuesque. En janvier 2009, la société fut mise en liquidation et fut rachetée en mars de la même année par KPS, un fonds d’investissement américain spécialisé notamment dans le rachat d’entreprises en cessation de paiement. En revanche, KPS ne reprit pas à son compte le fonds de pension du groupe Wedgwood, lui même en faillite en raison de la crise,…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un Philosophe de Luca Giordano acquis par Lille

Article suivant dans Brèves : Une expertise demandée dans l’affaire du Jubé de Chartres