Le Supplice de Mézence par Janmot acquis par le Musée d’Orsay Contenu abonnés


25/4/14 - Acquisition - Paris, Musée d’Orsay - Le roi étrusque Mézence : « allait même jusqu’à lier des cadavres à des vivants, mains contre mains, visages contre visages, en guise de torture, et ainsi infligeait une mort lente à ces êtres qui se liquéfiaient en pus et en pourriture, dans une misérable étreinte1 ».
Ce supplice épouvantable (et on l’espère uniquement légendaire) a pourtant inspiré quelques artistes, parmi lesquels Charles Le Brun mais aussi, cela surprendra moins, William Blake.


JPEG - 159 ko
1. Louis Janmot (1814-1892)
Le Supplice de Mézence, 1864
Huile sur toile - 113 x 143 cm
Paris, Musée d’Orsay
Photo : Galerie Michel Descours
JPEG - 206.3 ko
2. Louis Janmot (1814-1892)
Le Supplice de Mézence, 1864
Fusain et rehauts de gouache blanche, traces de rehauts verts
Lyon, Musée des Beaux-Arts

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Le musée de Portland acquiert un portrait par Marianne Loir

Article suivant dans Brèves : Le LACMA acquiert la petite Odalisque d’Ingres