Le retable d’Issenheim va être restauré Contenu abonnés


JPEG - 182.3 ko
1. Mathias Grünewald (1475/1480-1528)
Retable d’Issenheim
La Tentation de saint Antoine - Saint Antoine

Panneau - 330 x 590 cm
Colmar, Musée d’Unterlinden
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

23/4/11 – Restauration – Colmar, Musée Unterlinden – Le retable d’Issenheim est l’une des œuvres les plus célèbres des musées français, au point de symboliser à lui tout seul le Musée Unterlinden de Colmar pourtant fort riche par ailleurs, notamment en art germanique du Moyen Age et de la Renaissance.
Pour cette raison, l’annonce de la restauration prochaine du polyptyque de Mathias Grünewald ne peut laisser indifférent. Celui-ci va en effet, en partie grâce au mécénat de la Fondation du Patrimoine, subir une intervention consistant à amincir les derniers vernis et à dégager « certains…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : La Fédération Française des Sociétés d’Amis de Musées contre les interdictions de photographier

Article suivant dans Brèves : Trois jours pour voir une exposition de tableaux français de la fin du XVIIe siècle