Le projet d’aménagement du chœur de Saint-Saturnin suspendu


JPEG - 102.3 ko

3/9/12 - Patrimoine - Saint-Saturnin, église - A la fin de la messe du dimanche 2 septembre 2012, le père Couhert, curé de la paroisse Saint-Saturnin, a déclaré : « dans un souci de paix ecclésiale, j’ai décidé, en accord avec l’archevêque, de suspendre tout projet d’aménagement intérieur de l’église de Saint-Saturnin, et par conséquent la réunion du 14 septembre est annulée ».

La réunion du 14 septembre devait avoir lieu entre la paroisse et la DRAC qui, rappelons-le, avait donné son accord de principe pour cette opération (voir l’article). Il faut d’ailleurs toujours craindre que celle-ci ne poursuive ce néfaste projet, poussée par la Commission diocésaine d’art sacré dont fait partie Marie-Claude Hortefeux. Le terme « suspendre » ne signifie d’ailleurs pas « abandonner ». Si cette décision est positive, il faut espérer qu’elle débouche rapidement sur celle, définitive, de conservation du maître-autel de l’église (ill.) qui est d’ailleurs classé « immeuble », et non comme mobilier.
Cette affaire, et les autres cas mis au jour en Auvergne à cette occasion, a révélé que le vandalisme sacerdotal n’était pas révolu. Nous invitons donc à l’avenir les lecteurs de La Tribune de l’Art à nous informer des menaces sur les objets mobiliers (autels, grilles, chaires, bancs-d’œuvre etc.) dont ils pourraient avoir vent, qu’elles soient légales ou illégales et avec ou sans le consentement des DRAC.

English Version



Didier Rykner, lundi 3 septembre 2012





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un tableau d’Emmanuel Leutze offert par les American Friends of the Louvre

Article suivant dans Brèves : Actualité du Musée départemental Gustave Courbet à Ornans