Le professeur James Beck affirme que le Raphaël récemment acquis par la National Gallery est une copie Contenu abonnés


21/2/04 – Attribution – Raphaël – La Madone aux œillets de Raphaël, qui vient d’être acquise par la National Gallery de Londres (voir brève du 14/2/04), serait une copie due au peintre néoclassique italien Vincenzo Camuccini (1771-1844) selon James Beck, professeur d’histoire de l’art à l’Université de Columbia, spécialiste de la Renaissance Italienne et auteur d’ouvrages sur le peintre d’Urbino.
Les tableaux importants nouvellement réapparus font fréquemment l’objet de contestations par certains érudits, mais la discussion porte généralement sur le fait de savoir si l’œuvre est authentique, mal attribuée ou n’est qu’une copie contemporaine. Dans le cas qui nous occupe, le professeur Beck affirme que le tableau serait un faux sciemment exécuté par Camuccini, trois siècles après Raphaël,…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Acquisitions récentes de la National Gallery of Art de Washington

Article suivant dans Brèves : Le Getty Museum aurait payé 70 millions de dollars pour le Portrait d’Alfonso Avalos du Titien