Le Portrait des enfants Dedreux de Géricault n’a pas été préempté par le Louvre Contenu abonnés


JPEG - 30.1 ko
1. Théodore Géricault (1791-1824)
Portrait d’Alfred et Elisabeth Dedreux, vers 1818
Huile sur toile - 99,2 x 79,4 cm
Ancienne collection Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé
Vendu 9 025 000 € (avec les frais)
Photo : Christie’s Paris
Voir l'image dans sa page

24/2/09 – Musées – France – Nous y faisions allusion dans notre brève du 19/2/09, en parlant des tractations autour des œuvres de la collection Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé. Le monde des musées parlait beaucoup en coulisse, ces dernières semaines, des interventions de ce dernier auprès de Nicolas Sarkozy pour empêcher tout classement comme trésor national ce qui aurait laissé trois ans aux musées pour réunir les fonds et faire éventuellement appel au mécénat. On ne dit pas non à Pierre Bergé et, comme par hasard, aucun lot…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : L’Immaculée Conception « Bailly » acquise par la Fondation Focus Abengoa à Séville

Article suivant dans Brèves : Des émaux préemptés par le Musée national de la Renaissance à la vente Saint-Laurent & Bergé