Le Musée Van Gogh ferme ses portes et s’expose à l’Hermitage Amsterdam Contenu abonnés


JPEG - 182.8 ko
1. Vincent Van Gogh (1853-1890)
Iris, 1890
Huile sur toile - 92,7 x 73,9 cm
Amsterdam, Van Gogh Museum
Photo : Van Gogh Museum
Voir l'image dans sa page

22/10/12 - Musées (accrochage, rénovation) - Amsterdam, Van Gogh Museum et Hermitage - Plus de 1,6 millions de visiteurs se sont pressés au Van Gogh Museum d’Amsterdam au cours de l’année 2011. Ils trouveront porte close ces prochains mois puisque le musée ferme du 24 septembre 2012 au 1er mai 2013, pour rénovation. Impossible de laisser certains espaces ouverts au public, les travaux entrepris entraînent la désactivation de la climatisation dans les salles (indispensable à la conservation des œuvres) et du système de sécurité. Il s’agit notamment de répondre aux nouvelles normes de sécurité incendie et si certaines adaptations ont déjà été réalisées en 2010, le reste des travaux devrait s’étaler jusqu’à 2014, avec l’accord de la Government Buildings Agency (propriétaire du bâtiment) et du Ministère de l’Éducation, de la Culture et des Sciences. Cette rénovation ne concerne pas l’architecture mais uniquement les espaces intérieurs. Rappelons que le musée se compose d’un premier bâtiment conçu par Gerrit Rietveld en 1973, complété par Kisho Kurokawa qui construisit une aile en 1999.
Comment le Van Gogh Museum va-t-il garder son public s’il ne peut l’accueillir pendant plus de sept mois ? Une partie des collections reste dans les réserves, mais une sélection part pour le Japon dans le cadre d’une exposition, et surtout, quelque soixante-quinze œuvres, parmi les plus célèbres, sont exposées à l’Hermitage Amsterdam, le temps des travaux. Qu’on se rassure, les Mangeurs de pomme de terre, la Chambre à coucher ou encore les Tournesols et les Iris (ill. 1) resteront donc visibles à Amsterdam. Ce déménagement s’accompagne d’une importante campagne de communication qui vise à attirer à l’Hermitage les visiteurs du Musée Van Gogh, locaux, nationaux et internationaux. Et pour ceux qui n’auraient pas compris, un fil…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Deux récentes acquisitions du Musée des Beaux-Arts d’Agen

Article suivant dans Brèves : Le Louvre lance une souscription pour l’achat de deux statuettes gothiques