Le Musée Rodin acquiert un nouveau dessin Contenu abonnés


JPEG - 120.6 ko
Auguste Rodin (1840-1917)
Celle qui fut la Belle Heaulmière, 1889
Fusain et estompe - 53,3 x 38,6 cm
Paris, Musée Rodin
Photo : Galerie de Bayser
Voir l'image dans sa page

26/3/14 - Acquisition - Paris, Musée Rodin - On connaît ses dessins de nus féminins croqués sur le vif, dans une grand liberté d’attitudes, chargés d’érotisme - certaines feuilles ont récemment été retrouvées au Musée Clemenceau - mais c’est une vieille femme courbée par le poids des ans que vient d’acquérir le Musée Rodin auprès de la Galerie de Bayser et que l’on peut actuellement voir au Salon du dessin.

Les aquarelles et dessins de Rodin sont en général indépendants de ses sculptures, formant un œuvre en soi. Pourtant, la feuille qui vient d’entrer au musée, dédicacée à Maurice Guillemot journaliste et critique…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Deux ventes de dessins chez Artcurial et Christie’s

Article suivant dans Brèves : Le Louvre préempte deux dessins de Romanelli