Le Musée Picasso, toujours en chantier, ouvrira le 25 octobre Contenu abonnés


La ministre de la Culture a visité aujourd’hui le chantier du Musée Picasso. Nous parlons à dessein de chantier, car comme nos photos le montrent, celui-ci est loin d’être terminé contrairement aux affirmations répétées de l’architecte, du fils du peintre et même de certains journalistes.


JPEG - 94.8 ko
1. Une salle du bâtiment technique donnant sur le jardin.
Le caractère achevé de cette pièce nous a un peu échappé.
Photo : Didier Rykner
JPEG - 123.5 ko
2. Une autre pièce du bâtiment technique
Photo : Didier Rykner

JPEG - 76.2 ko
3. Toujours le bâtiment technique !
Photo : Didier Rykner

Le bâtiment technique, celui dont une partie a été construite sans permis de construire, est toujours en travaux (ill. 1 à 3), comme l’est également un immeuble mitoyen qui donne sur la rue de la Perle et qui doit abriter une partie des services administratifs. Le bâtiment principal, l’hôtel Salé, n’est pas complètement terminé lui non plus (ill. 4 à 5), et la climatisation elle-même n’est pas encore fonctionnelle selon les normes muséographiques et devra subir encore de nombreux réglages. Prétendre que l’accrochage était possible pour une ouverture en juin n’était qu’une vaste fumisterie, celui-ci n’étant même pas possible à l’heure actuelle car il menacerait la conservation des œuvres. La ministre a d’ailleurs annoncé que si le bâtiment ouvrira bien ses portes en septembre, ce sera uniquement pour permettre au public de voir le bâtiment, sans ses œuvres, pendant les journées du patrimoine, à l’occasion d’une courte exposition consacrée à l’histoire de l’hôtel. L’accrochage ne pourra commencer qu’ensuite et l’inauguration aura lieu le 25 octobre, jour anniversaire de la naissance de Picasso.


JPEG - 82.2 ko
4. Enfilade de salles d’exposition dans l’hôtel Salé
Photo : Didier Rykner
JPEG - 107.7 ko
5. Une salle de l’hôtel Salé
Photo : Didier Rykner

Laurent Le Bon a par ailleurs confirmé que, comme l’avait déjà proposé Aurélie Filippetti, il souhaitait qu’Anne Baldassari « soit commissaire de l’exposition inaugurale », ce qui semble une façon…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Musées : La grande misère des musées de la Ville de Paris

Article suivant dans Musées : Un rapport parlementaire sur les musées