Le Musée des Beaux-Arts de Laval expose ses portraits Contenu abonnés


23/10/04 – Exposition - Laval - Alors que l’on dépense de grosses sommes d’argent pour construire des « antennes », il n’est pas inutile de rappeler que de nombreux musées sont tout simplement fermés. Entièrement en réserves. C’est le cas du musée des Beaux-Arts de Laval.

Un édifice fut bâti spécialement entre 1890 et 1899, sur les plans de l’architecte lavallois Léopold Ridel (1852-1910). Il permit d’abriter un ensemble de peintures et de sculptures déposé par l’Etat depuis 1850 et exposé jusque là dans des bâtiments municipaux, ainsi que les œuvres de Charles Landelle que l’artiste avait promis de léguer à la ville. Les collections s’enrichirent dans la première moitié du XXe siècle, mais elles furent, après la seconde guerre mondiale, mises en réserve, et le bâtiment affecté à…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Le Mercure d’Ingres endommagé par la pluie à l’Ecole des Beaux-Arts

Article suivant dans Brèves : Le couronnement de la Vierge de Bernardo Daddi rejoint la National Gallery de Londres