Le Musée des Beaux-Arts de Chartres s’entrouvre


26/6/17 - Musée - Chartres, Musée des Beaux-Arts - Dire que le Musée des Beaux-Arts de Chartres rouvre - ce sera officiellement le 1er juillet - est sans doute d’un optimisme excessif. Disons plutôt qu’il ne sera plus fermé comme il l’était depuis le 1er janvier, et comme il aurait pu le rester sans la formidable levée de bouclier que cette décision avait entraînée.


JPEG - 320 ko
1. Musée des Beaux-Arts de Chartres dans
le Palais épiscopal, le 26 juin 2017
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page
JPEG - 364.7 ko
2. Salle Henri Navarre rouverte au public
Chartres, Musée des Beaux-Arts
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

Le musée rouvre donc, mais pour l’instant seulement du jeudi au dimanche, de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h (à partir de septembre, le jeudi jusqu’à 20 h), et seulement une partie du premier étage... Les collections ont été raccrochées pour que certains tableaux du premier étage puissent être vus, et deux salles à gauche du chœur de La Chapelle, qui étaient fermées depuis deux ans, dont celle présentant des œuvres du sculpteur et verrier Henri Navarre, sont à nouveau visitables. Cela ne fait pas un musée comme le dirait le maire, mais au moins on pourra voir quelques-uns des chefs-d’œuvre comme la Tuerie de Préault, les émaux limousins, le Zurbarán ou encore le verre dit de Charlemagne.


JPEG - 315.6 ko
3. Salle des émaux et du verre de Charlemagne
Chartres, Musée des Beaux-Arts
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page
JPEG - 349.6 ko
4. Verre dit de Charlemagne
Chartres, Musée des Beaux-Arts
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

JPEG - 315.5 ko
5. Le tableau d’Étienne-Barthélémy Garnier, Entrevue du
duc et de la duchesse d’Angoulême
 qui était peu visible
dans un couloir, est désormais installé dans une salle
du rez-de-chaussée (26 juin 2017)
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

Reste que le calendrier des travaux comme les budgets qui y seront consacrés sont encore bien flous. On parle d’un PSC (Projet Scientifique et Culturel) - déjà en partie rédigé et validé par la DRAC - prêt pour fin 2017, et d’une programmation à élaborer en 2018. La date de début des travaux est encore très approximative. Les dates de 2019 ou 2020 sont avancées.
La signature de la vente du Palais Épiscopal par le département à la Ville était un préalable pour le maire. Celle-ci a eu lieu au musée aujourd’hui. On espère donc que le programme et le budget seront précisés rapidement pour que l’établissement ne retourne pas à la torpeur qui était la sienne ces dernières années. Si le spectre d’une fermeture totale et d’une mise en caisse des collections paraît écarté, tout comme l’installation dans le palais de la « Cosmetic Valley » qui avaient été évoquée naguère, il semble que le grand musée du XXIe siècle promis par le maire doive se faire attendre encore un peu. Nous sommes patient, mais nous resterons vigilant.


Didier Rykner, lundi 26 juin 2017





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Acquisition de l’épée du grand écuyer de Lorraine

Article suivant dans Brèves : La Bourse du Commerce, futur lieu d’exposition de la collection Pinault