Le musée avant le musée. La Société des beaux-arts de Montpellier (1779-1787) Contenu abonnés


Montpellier, Musée Fabre, du 9 décembre au 11 mars 2018.

JPEG - 342.6 ko
1. Exposition Le musée avant le musée
au Musée Fabre (salle 1)
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

Beaucoup de villes de province créèrent au XVIIIe une école de dessins ou de peinture, basée sur l’exemple sinon sur le modèle parisien de l’Académie. Montpellier suivit cet exemple même si sa propre Société des Beaux-Arts fut créée assez tard dans le siècle, en 1779, non par des artistes mais par des amateurs. Leur objectif était double : créer une école gratuite de dessins et permettre l’organisation de Salons de peinture et de sculpture.
Les collections de cette société furent à partir de 1806 intégrées aux collections du musée qui venait de naître, formées par ailleurs de saisies d’émigrés et de biens du clergé, et d’envois de l’État. La Société des Beaux-Arts est donc largement à l’origine de sa création bien avant que Fabre ne lui léguât sa collection. L’exposition que le musée organise dans ses salles permanentes, avec beaucoup d’œuvres de son propre fonds mais également des prêts extérieurs, raconte cette histoire. Elle est accompagnée d’un très riche catalogue qui va au delà de ce qui est exposé en ajoutant plusieurs annexes et en faisant la liste intégrale (avec lorsque cela est possible des notices) de toutes les œuvres dont on sait avec certitude ou probabilité qu’elles ont été présentées aux Salons. Seuls deux livrets sont conservés intégralement, mais des œuvres exposées les autres années peuvent être connues par des sources diverses. On soulignera le caractère pratique du format compact de ce catalogue en ne regrettant que l’absence d’un index qui se serait avéré fort utile compte tenu de la richesse des informations qu’il contient.


JPEG - 335.8 ko
2. Augustin Pajou (1730-1809)
La Marine : Colbert et Duquesne, 1786
Terre cuite - 34 x 21 x 20 cm
Montpellier, Musée Fabre
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page
JPEG - 1.1 Mo
3. Joseph-Siffred Duplessis (1725-1802)
Portrait d’Abraham Fontanel, vers 1779
Huile sur toile - 72,6 x 60 cm
Montpellier, église des…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : Joseph-Benoît Suvée (1743-1807). De Bruges à Rome, un peintre face à David

Article suivant dans Expositions : La grande bouffe. Peintures comiques dans l’Italie de la Renaissance