Le jardin de l’Hôtel Salé bientôt réhabilité


JPEG - 276.1 ko
Le jardin de l’Hôtel Salé avec la pergola
(avant dépose). La grille qui sépare les
deux espaces devrait aussi bientôt disparaître.
Photo : Didier Rykner

17/9/14 - Patrimoine - Paris, Hôtel Salé - Le nouveau président du Musée Picasso, Laurent Le Bon, n’aura pas attendu très longtemps pour montrer ses talents de diplomate. Après avoir apaisé la situation avec Anne Baldassari et la famille Picasso, il vient de résoudre de belle manière une question autrement plus grave pour le patrimoine parisien, celle de la pergola indûment installée dans le jardin. Autre acteur important de cette heureuse conclusion : la Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France dont l’intervention s’est révélée décisive.

La pergola ne sera pas seulement déposée (incessamment selon nos informations), mais des négociations avec la mairie de Paris devrait bientôt permettre de réunir les deux espaces verts actuellement séparés par une grille : le jardin public qui donne sur la rue Vieille-du-Temple et celui du musée. L’Hôtel Salé retrouvera ainsi l’intégrité de son jardin, comme au XVIIe siècle. D’un mal est ainsi né un bien, un cas de figure trop rare pour qu’on ne le salue pas à sa juste mesure. Si seulement ce dénouement pouvait servir de leçon à l’avenir...


Didier Rykner, jeudi 18 septembre 2014





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Autour de la Biennale : les expositions des galeries parisiennes

Article suivant dans Brèves : Le partenariat SNA/Argos, une nouvelle arme contre les vols d’œuvres d’art