Le goût du faux Contenu abonnés


Alors que l’on s’apprête, dans l’indifférence générale, à abattre des églises du XIXe siècle sous le prétexte fallacieux qu’elles sont trop coûteuses à entretenir (voir l’article), au moment où les monuments historiques, même classés ou inscrits, sont directement menacés par le manque de crédits (voir l’article), un lobby de plus en plus puissant tente de faire croire que la reconstruction des Tuileries est un projet d’avenir. Et comme le pire est malheureusement, dans notre pays, souvent certain, il trouve une oreille attentive chez quelques hommes politiques, parfois les mêmes qui laissent les monuments authentiques s’écrouler. L’ancien ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, avait ainsi commandé un « rapport sur l’opportunité de reconstruire les Tuileries » à ceux-là même…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : La Tribune de l’Art a quatre ans

Article suivant dans Éditorial : Vous voulez voir Rubens ? Vous aurez Toutânkhamon