Contenu abonnés

Le Getty Museum achète son premier Caillebotte

1. Gustave Caillebotte (1848-1894)
Jeune homme à sa fenêtre, 1876
Huile sur toile - 116 x 81 cm
Los Angeles, The J. Paul Getty Museum
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

19/11/21 - Acquisition - Los Angeles, The J. Paul Getty Museum - On se perd souvent en conjectures lorsqu’un tableau-trophée apparaît sur le marché : une icône comme le Jeune homme à sa fenêtre de Gustave Caillebotte pouvait seulement gagner la Californie ou bien le Golfe persique. C’est donc le Getty Museum de Los Angeles qui emporta les enchères le 11 novembre dernier chez Christie’s à New York et put acquérir ce tableau pour lequel le marteau venait de tomber pour 46 millions de dollars [1] alors que la maison de vente annonçait orgueilleusement une « estimation sur demande » tout en laissant la presse spécialisée dévoiler un montant supérieur à cinquante millions ! Petite déception pour un marché toujours avide de records, bonne affaire pour l’institution californienne dont le fonds de dotation est le plus riche de la planète ? On peut seulement remarquer que ce grand tableau lui coûte une dizaine de millions de moins que le spectaculaire Manet également emporté aux enchères - par l’intermédiaire d’Otto Naumann - chez Christie’s voici quelques années (voir la brève du 7/11/14). De telles sommes empêchent souvent de voir l’essentiel : le prix est bien celui d’un chef-d’œuvre, dont la mise en scène très originale détonna lorsqu’il fut présenté chez Durand-Ruel lors de la deuxième exposition impressionniste, en 1876.

La rétrospective Caillebotte organisée par la Fondation Gianadda (voir l’article), qui se termine ce week-end, s’intéressait naturellement aux scènes urbaines de l’artiste mais ne présentait pas ce tableau, qui avait rejoint le stock mythique de la galerie Wildenstein en 1951 avant d’être acquis en 1995 par le magnat et philanthrope texan Edwin L. Cox (ill. 2), disparu à l’âge de 99 ans en novembre 2020. La toile était l’un des chefs-d’œuvre de sa…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.