Le Delaware Art Museum vend des œuvres pour rembourser ses dettes Contenu abonnés


31/3/14 - Deaccessioning - Delaware Art Museum - Même les musées américains, qui pratiquent pourtant le deaccessioning, c’est-à-dire la vente d’œuvres d’art de leurs collections (une chose heureusement impossible en France) ont une règle d’or : l’argent récolté à cette occasion doit être réutilisé pour de nouvelles acquisitions.

Cette règle - déjà enfreinte récemment par le Maier Museum of Art du Randolph College de Lynchburg, en Virginie, qui a cédé le tableau de George Bellows à la National Gallery de Londres (voir la brève du 10/2/14) - va être violée cette fois par le Delaware Art Museum.
Son conseil d’administration vient en effet de voter la vente de quatre œuvres (on ne sait pas encore lesquelles) dont le produit, estimé à 30 millions de dollars, sera utilisé pour rembourser ses…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Des expositions de dessins à Paris (2)

Article suivant dans Brèves : Un Rubens trouvé sur une brocante !