Le Clark Institute reçoit une donation de seize peintures, aquarelles et dessins Contenu abonnés


JPEG - 264.7 ko
1. George Inness (1825–1894)
La Route vers le village, Milton, 1880
Huile sur panneau - 55,9 x 86,4 cm
Williamstown, Sterling and Francine Clark Art Institute
Photo : Clark Institute
Voir l'image dans sa page

4/9/13 - Acquisitions – Williamstown, The Sterling and Francis Clark Institute - Un couple de collectionneurs, Frank et Katherine Martucci, a fait don de seize œuvres de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle au Clark Institute. Parmi elles, huit peintures de George Inness viennent compléter les deux toiles que Sterling et Francine Clark avaient acquises en leur temps, intitulées Ramasseurs de bois. Un après-midi d’automne et Maison de Montclair ; l’une date de 1891 et trahit encore l’influence de Corot, l’autre peinte en 1892 montre, sous la neige, la propriété du peintre dans le New Jersey, un sujet que l’on retrouve dans nombre de ses peintures.
Les dix tableaux sont actuellement réunis dans une seule et même salle jusqu’au 8 septembre prochain. Réalisés entre 1880 et 1894, ils appartiennent tous à l’œuvre tardif du peintre et illustrent son évolution vers une approche plus spirituelle de la nature, influencée par les écrits du Suédois Emanuel Swedenborg (1688-1772).


JPEG - 177.8 ko
2. George Inness (1825–1894)
L’Orme, vers 1880
Huile sur toile - 30,8 x 25,4 cm
Williamstown, Sterling and Francine Clark Art Institute
Photo : Clark Institute
Voir l'image dans sa page
JPEG - 183.3 ko
3. George Inness (1825–1894)
Automne à Montclair, vers 1894
Huile sur toile - 73,7 x 91,1 cm
Williamstown, Sterling and Francine Clark Art Institute
Photo : Clark Institute
Voir l'image dans sa page

L’artiste séjourna plusieurs fois à Milton dans le Massachussetts (ill. 1), ainsi qu’à Montclair dans le New Jersey et finit par y acheter une résidence où il s’installa définitivement en 1884, tout en gardant son atelier à New York. Les motifs de l’orme et de la maison blanche sont récurrents dans son œuvre, ils apparaissent d’ailleurs sur deux des peintures offertes au Clark Institute, l’une…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Destruction de l’église de Gesté : la lettre « erronée » du préfet de Maine-et-Loire

Article suivant dans Brèves : Un San Giovannino attribué à Michel-Ange reconstitué