Le Christ mort de Mantegna à Mantoue et L’Annonciation de Léonard au Japon Contenu abonnés


JPEG - 124.7 ko
1. Andrea Mantegna. (1431-1506)
Le Christ mort
Détrempe sur toile - 68 x 81cm
Milan, Pinacoteca di Brera
Photo : D. R.
Voir l'image dans sa page

15/9/06 – Musées – Italie – Fin août, une polémique a fait rage, en Italie à propos de l’exposition Mantegna qui ouvre demain à Mantoue. Fallait-il ou non déplacer le Christ mort (ill. 1) pour cette occasion ? La direction de la Brera affirmait que le tableau était bien trop fragile pour voyager, tandis que l’historien d’art (et ancien ministre) Vittorio Sgarbi affirmait l’inverse et criait au scandale. Garbi est le président du Comité national chargé de commémorer le cinquième centenaire de la mort de l’artiste. Le ministre de la Culture, Francesco Rutelli, après avoir suivi les recommandations des conservateurs et s’être opposé à Sgarbi,…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un Agar et l’Ange de Simone Cantarini acquis par Pau

Article suivant dans Brèves : Un important Vouet italien inédit refait surface dans une vente aux enchères américaine