Le budget d’acquisitions des musées de la ville de Paris divisé par quatre en 2004


JPEG - 53.5 ko
François Gérard (1770-1837)
Portrait de Mme Tallien, vers 1802
Huile sur toile - 212 x 127 cm
Paris, Musée Carnavalet
Photo : Musée Carnavalet

13/1/04 - Politique culturelle - Paris, Musées de la Ville de Paris - Le budget d’acquisition des musées de la Ville de Paris passera de 3,9 millions d’euros en 2003 à 1,1 millions en 2004, soit une division par 3,5 de ce montant. Sandrine Mazetier, adjointe au Maire de Paris chargée du Patrimoine, explique cette diminution par le coût des travaux sur trois musées, le Petit-Palais, Cernuschi et le musée d’Art Moderne fermé depuis 2003. Le manque à gagner dû à la gratuité n’est que de 420 000 euros à comparer aux 41 millions dépensés cette année en travaux et aux plus de 70 millions que coûtera en définitive la rénovation du Petit-Palais. Mme Mazetier se félicite par ailleurs de l’augmentation de la fréquentation des musées parisiens (+27 % en 2003, après + 78% en 2002).
Un budget d’acquisition en chute libre, des musées aux nombreuses salles fermées faute de moyens de fonctionnement suffisant1 , le Petit-Palais fermé depuis l’an 2000 et qui ne rouvrira au mieux qu’en 2005, des expositions annulées faute de crédit (voir Brève du 30/9/03), le bilan n’est pourtant pas brillant. Ceci est d’autant plus dommage que les musées parisiens, en particulier le musée Carnavalet, ont eu ces dernières années une politique d’acquisition remarquable, dont un des clous avait été l’achat du Portrait de Madame Tallien par Gérard, en 2001. Le prix d’acquisition de ce seul tableau, près d’un million d’euros, est à peu près égal à ce dont bénéficieront les musées parisiens cette année. Sandrine Mazetier, dans le Figaro du 13 janvier, affirme modestement : « Quand on est élu, il est strictement interdit de faire de l’autosatisfaction ». On la comprend.


Didier Rykner, mardi 13 janvier 2004


Notes

1Jean-Marc Léri cité par le Figaro du 13 janvier, rappelle que, le dimanche, 40% des salles du musée Carnavalet sont closes faute de gardiens.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Plusieurs dessins italiens, dont un Parmesan et un Annibal Carrache identifiés par Timothy Clifford au Musée des Arts décoratifs

Article suivant dans Brèves : Don d’un portrait de vieil homme attribué à Rembrandt à l’Agnes Etherington Art Center