Lagny-le-Sec, village de l’Oise, veut détruire son château


4/2/16 - Patrimoine - Lagny-le-Sec, château - Lagny-le-Sec est un village dortoir, coincé entre zones pavillonnaires et zones industrielles à côté de la Nationale 2 (ill. 1). Aucune belle maison ne l’orne, même la mairie, construite en 1883 (c’est écrit sur sa façade), aux formes lourdes, n’a pas grand intérêt.


JPEG - 315 ko
1. Lagny-le-Sec en arrivant de la gare du Plessis-Belleville
À gauche, une zone pavillonaire, à droite et
derrière (hors champ) une zone industrielle
Devant, le parc du château
Photo : Didier Rykner
JPEG - 149.9 ko
2. Le parc et le château de Lagny-le-Sec
Carte postale ancienne

JPEG - 400.4 ko
3. Château de Lagny-le-Sec
Façade principale
Photo : Didier Rykner

Le seul monument important de cette commune est un château néo-Louis XIII, de belles proportions, situé dans un grand parc arboré dont les parterres étaient jadis aménagés à la française (ill. 2). Abandonné depuis de nombreuses années, non entretenu, il va être détruit par la municipalité comme nous l’apprend Le Parisien pour le remplacer par un « espace multifonctions » (sic). Pourquoi le maire, Didier Doucet, ne fait-il pas restaurer ce bâtiment et veut-il le raser pour construire un nouvel édifice ? Il nous a répondu que « Le château est aujourd’hui dangereux et sa réhabilitation plus qu’aléatoire en terme de risques et surprises, outre le surcoût. » Il ajout que « la commune a investi déjà plusieurs millions d’euros pour réhabiliter les bâtiments qui pouvaient l’être dans le parc et préserver ainsi le patrimoine du village ». Il s’agirait donc d’une question budgétaire, puisqu’il a également expliqué au Parisien que restaurer coûterait 1 million de plus que démolir et reconstruire. À l’en croire donc, il a dépensé des millions pour réhabiliter les bâtiments annexes du parc, beaucoup moins beaux, mais il manquerait un million pour restaurer le château. En admettant d’ailleurs que les estimations des études soient bonnes. Nous avons demandé à les consulter, sans succès.
L’objectif du maire, ajoute celui-ci sans rire (toujours dans Le Parisien) est de « redonner de l’éclat au parc du château » ? En détruisant le château lui-même ?


JPEG - 695.9 ko
4. Château de Lagny-le-Sec dans son parc
Photo : Didier Rykner
JPEG - 412 ko
5. Château de Lagny-le-Sec
Façade arrière
Photo : Didier Rykner

JPEG - 119.5 ko
6. Château de Lagny-le-Sec
Chapelle
Photo Didier Rykner

Nous n’avons pas pu, malheureusement, trouver grand-chose sur ce monument (ill. 3 à 5) qui semble dater de la fin du XIXe siècle mais qui semble avoir remplacé un château plus ancien dont il pourrait avoir conservé des éléments. Une chapelle est visible à l’une des ses extrémités (ill. 6). L’ensemble est entièrement muré et entouré par des barrières qui en empêchent l’approche.
L’édifice appartenait à la famille Longpérier. On trouve des cartes postales anciennes où il est appelé « château Longpérier ». Il ne semble en tout cas pas avoir beaucoup attiré l’attention des historiens, malgré ses qualités architecturales évidentes. On apprend, grâce à un article de L’Humanité qu’il abritait une maison de retraite jusqu’en 1995. Il a ensuite été acheté par la commune qui, manifestement, n’y a fait aucun travaux depuis vingt ans et veut maintenant le détruire.
Bien que non protégé au titre des monuments historiques, il est évident que ce château mériterait une inscription. Nous avons interrogé la Direction Régionale des Affaires Culturelles pour savoir si celle-ci avait l’intention de faire quelque chose, mais pour l’instant sans réponse. Une pétition, lancée par un étudiant en architecture, a été mise en ligne.


Didier Rykner, jeudi 4 février 2016





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un transparent de Carmontelle entre au Louvre

Article suivant dans Brèves : Nomination, acquisitions, exposition : nouvelles du Musée des Beaux-Arts de Nantes