La vente des archives Vasari est-elle un canular ? Contenu abonnés


JPEG - 20 ko
Giorgio Vasari (1511-1574)
Autoportrait
Huile sur toile
Florence, Galleria degli Uffizi
Photo : D. R.
Voir l'image dans sa page

23/10/09 – Patrimoine – Arezzo, Museo di Casa Vasari – L’affaire qui secoue aujourd’hui l’Italie est étonnante. On ne comprend pas bien en effet comment les archives de Giorgio Vasari, conservées dans sa ville natale d’Arezzo et appartenant au Museo Casa Vasari, un musée privé dont le propriétaire, le Comte Giovanni Festari, est décédé il y a quelques jours, pourraient avoir été vendues pour la somme extravagante de 150 millions d’euros à une société russe dont on ignore d’ailleurs ce qu’elle compte en faire. Le maire de la ville, Giuseppe Fanfani, a été informé de cette vente par la Sopprintendenza archivistica per la Toscana, qui lui précise que selon la…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Une aquarelle de John Martin acquise par le Chepstow Museum

Article suivant dans Brèves : Un portrait de Duplessis acquis par Ottawa