La Tribune de l’Art lance sa première campagne de mécénat participatif


Pour participer, c’est ici.

JPEG - 39.5 ko

La Tribune de l’Art va bien, mais notre chiffre d’affaire reste néanmoins insuffisant pour mettre en œuvre tous les développements que nous souhaitons. Nos projets sont nombreux, qui ont tous pour objectif d’améliorer encore le contenu du site : augmenter notre effectif (nous sommes actuellement seulement trois, ce qui ne nous permet pas de traiter tous les sujets qui le valent, loin de là) et déménager dans des locaux plus grands, publier davantage d’enquêtes de fonds, rendre le site mieux adapté aux usages actuels (notamment à la lecture sur tablettes et smartphones), améliorer les fonctionnalités de la page d’accueil, développer nos bases de données, produire des émissions vidéo1

Journal spécialisé dans l’actualité de l’histoire de l’art et du patrimoine, nous publions plus d’un tiers d’articles « consacrés à l’information politique et générale » et « susceptibles d’éclairer le jugement du citoyen ». À ce titre, la Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse vient de nous accorder le bénéfice de l’article 39 bis A du code des impôts.
Cela signifie notamment que, comme pour tous les journaux dits « IPG » (Information politique et générale), les dons à La Tribune de l’Art sont désormais déductibles des impôts dans les mêmes conditions que pour les associations ou pour les fondations. Les particuliers peuvent déduire 66% du montant de leur don de leur impôt sur le revenu dans la limite de 20% du revenu imposable2, et les entreprises peuvent déduire 60% de l’impôt sur les sociétés dans la limite de 5% du chiffre d’affaire annuel3.

Nous pourrions faire appel à des investisseurs extérieurs, mais avec le risque de perdre notre indépendance. Nous lançons donc vers nos lecteurs, jusqu’à la fin de l’année, notre première campagne de mécénat participatif. Les conditions sont strictes : pour que les donateurs puissent bénéficier des réductions d’impôts, nous ne pouvons offrir aucune contrepartie aux dons, sinon un engagement de vous donner davantage d’informations inédites et de poursuivre nos combats pour la défense du patrimoine. La presse a un vrai pouvoir que nous utilisons et qui nous a permis d’obtenir de nombreuses victoires qui démontrent, s’il le fallait, l’utilité de La Tribune de l’Art. Nous en faisons un résumé dans un article à lire ici.
Néanmoins, les réductions d’impôts sont un réel avantage : donnez à La Tribune de l’Art, le ministère des Finances vous en rendra une partie ! Tout ce que vous donnerez avant la fin de l’année sera déductible de vos impôts pour 2017, c’est pourquoi nous menons cette première campagne jusqu’au 31 décembre 2016.

Pour cela, le don doit être effectué à l’association « J’aime l’info » créée par notre syndicat, le Syndicat de la Presse Indépendante d’Information en Ligne, habilité à émettre un reçu fiscal, qui peut seul le récolter au bénéfice de La Tribune de l’Art. L’intégralité de votre don, diminué des frais de gestion de l’association, nous sera reversé sous forme de subvention.
Nous nous engageons à faire un point régulier de l’utilisation des dons4. Contrairement aux plateformes de financement participatif, même si l’objectif n’est pas atteint, l’argent nous reste acquis. D’ailleurs, nous ne donnons un objectif (10 000 € d’ici la fin de l’année) que comme une indication : moins, c’est tout de même bien, plus, c’est mieux, beaucoup plus, c’est beaucoup mieux !

Aider La Tribune de l’Art, c’est participer à la défense des musées et du patrimoine et c’est obtenir une information plus complète sur l’art et le patrimoine. Nous vous remercions de votre geste.

Pour participer, c’est ici.


Didier Rykner, jeudi 3 novembre 2016


Notes

1Nous avons déjà trouvé un généreux mécène qui nous permettra dans les prochaines semaines d’enregistrer deux nouvelles émissions de Patrimoine en question(s).

2Lorsque cette limite est dépassée, l’excédent peut donner lieu à réduction d’impôt pendant les 5 exercices suivants.

3Lorsque cette limite est dépassée, l’excédent peut donner lieu à réduction d’impôt pendant les 5 exercices suivants.

4Si vous souhaitez que vos dons soient utilisés plus particulièrement pour un projet précis, contactez-nous afin que nous puissions définir ensemble lequel.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : François Hollande veut défendre le patrimoine (mais pas en France)

Article suivant dans Éditorial : Le ministère de la Culture est mort à Villepreux

s