La seconde chance d’Aurélie Filippetti Contenu abonnés


Aurélie Filippetti a été réélue (à la deuxième place cependant sur la liste de Dominique Gros à Metz) mais, surtout, Aurélie Filippetti est amie avec Manuel Valls (d’après Le Figaro). Voilà donc pourquoi, faisant mentir la plupart des rumeurs qui circulaient depuis plusieurs mois, et comme cela devenait probable depuis quelques jours, la ministre de la Culture reste ministre de la Culture !

Que son bilan pour le patrimoine et les musées soit désastreux, quelle importance franchement ? Ces sujets étant de toute façon hors des centres d’intérêt de François Hollande, le président de la République le plus inculte de la cinquième République (pas loin devant Nicolas Sarkozy il est vrai), peu lui chaut d’avoir Aurélie Filippetti ou quelqu’un d’autre à un ministère dont il se moque comme d’une…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : Municipales : le triomphe des démolisseurs

Article suivant dans Éditorial : Que d’occasions manquées !